Test du Mesh Pro Tank Par Freemax

Freemax vous présente son Mesh Pro Tank, son clearomiseur subohm grand format au design impressionnant. Des résistances en Mesh ont été sortis pour l’occasion pour associer la production de vapeur a un excellent rendu de saveur.


Design au top

Utilisé d’habitude dans la fabrication des drip tips, la résine dans le cas du Mesh Pro Tank de Freemax est partie prenante non seulement dans la conception du drip tip mais aussi du top cap et d’une partie du bottom-cap. Cette initiative inhabituelle résulte en une esthétique particulièrement élégante.   

Avec les 11 coloris dans lesquels le Mesh pro tank est disponible, vous n’aurez aucun mal à trouver le modèle qui correspond le mieux à vos préférences.

1.5mm d’inox ont été déployé pour garantir la robustesse de ce Tank, Le diamètre global est de 28mm et celui de la base du top-cap qui elle, est exclusivement en inox est de 25mm. Si vous avez achetez le Mesh Pro Tank de Freemax en premier, pensez à acquérir une Box assez large pour pourvoir accueillir les dimensions imposantes de ce clearomiseur et garder une certaine homogénéité.

Côté finition il n’y a rien à dire, la résine et l’inox s’incorporent harmonieusement pour un rendu tout en élégance. Les filetages quant à eux sont plutôt lisses ce qui permet une certaine fluidité dans les mouvements.

Le remplissage se fait avec la même facilité que pour toutes les autres manips sur le Mesh pro Tank, un marqueur rouge vous indique l’endroit ou il faut pousser le top-cap vers l’extérieur, ce même top-cap, qui une fois fermé tient parfaitement bien en place.  Les 2 réservoirs fournis avec le clearomiseur sont, tenez-vous bien de 5 et 6 ml ! De quoi garantir une vape longue durée sans risque de panne sèche.

Autre qualité à mettre à son actif, le pin positif du Mesh pro Tank est ajustable, un atout considérable qui se fait de plus en plus rare de nos jours.


Une panoplie de résistances

2 résistances de qualité sont livrées avec le Mesh Pro, Les 2 sont constituées de mesh et de coton organique.

1.     Mesh Kanthal 0.15 ohm

2.     Double mesh Kanthal 0.2 ohm

Rien de spécial à déclarer concernant la 1ère résistance en simple mesh, la 2ème par contre impressionne par son ingéniosité. Deux ouvertures médianes viennent s’ajouter aux arrivés parallèles aux coils pour les alimenter en liquide. Ce système astucieux à l’avantage de réduire au maximum les risques de Dry Hits et ce quel que soit la puissance de votre vape.

 

Les amoureux de la vape en Mesh seront ravis d’apprendre que deux autres modèles de résistance en Mesh sont disponibles :

1.     Simple Mesh Inox 316 L 0.12 ohm

2.     Triple mesh Kanthal 0.15 ohm disposant du même système que celle en double mesh

 

Si vous n’êtes pas fou de la vape en Mesh il vous est toujours possible d’installer les résistances du Fireluke de Freemax, ce qui vous donne le choix entre 4 autres modèles qui vont du simple au sextuples coil de 0.15ohm.

 

Les sensations de Vape

C’est bien joli d’avoir un large choix de résistances à notre disposition mais encore faut-il que la qualité de vape soit de la partie.

Commençons par le commencement, la résistance simple mesh demande une puissance de 50w pour être à son zénith, cependant vous aurez un peu de mal à trouver le tirage parfait. La production n’est pas grandiose mais reste correcte et le rendu de saveur est au-dessus de la moyenne sans pour autant être grandiose.

Passons à la résistance en double mesh de 0.2 ohm, cette dernière offre nettement de meilleures sensations. Pour les amoureux des saveurs, le mieux serait d’opter pour une puissance de 45W avec une ouverture d’air à 10%. Avec cette configuration, la restitution des saveurs est excellente et la production de vapeur est au rendez-vous mais n’embrumera pas pour autant la pièce.

Les cloud chasers trouveront leur bonheur à 70w, à partir de cette puissance, l’émission de vapeur va en augmentant, les saveurs en pâtissent un peu mais vous n’aurez pas de mal à apprécier les différentes nuances de vos arômes. Pas la peine de monter au-dessus de ce seuil, la température de la vapeur va augmenter jusqu’à devenir désagréable. Un liquide gourmand est conseillé.

La vape en simple mesh Inox ne diffère pas vraiment de celle en Kanthal, à la seule exception que celle-ci est préconisée pour une utilisation en contrôle de température.

Pour ceux qui font de la vapeur leur priorité numéro un quitte à négliger les saveurs (ce qui étonnamment n’est pas trop le cas avec cette résistance), la résistance en triple coil fait bien le boulot.  Vous pouvez monter jusqu’à 90 W et produire des nuages de vapeurs d’une densité hors du commun.

Les deux résistances en double et triple mesh incarnent tous l’intérêt de ce genre de vape : Très orienté saveur pour ce qui est de la double mesh et plutôt destiné à la production de vapeur pour la triple mesh. Quoiqu’il en soit les deux résistances bénéficient d’une certaine polyvalence qui leurs permets de ne négliger aucun des 2 aspect en question.

Pour finir sur une note positive, il est important de signaler l’absence de Dry-hits et e fuites même avec une certaine fréquence de vape et avec des liquides à dominante.

Nous recommandons Le Mesh Pro Tank de Freemax

Evaluation : A

 

Points positifs

Des résistances en double et triple Mesh de qualité

Très bonne capillarité

Large choix de résistances

Des finitions soignées

Plusieurs couleurs disponibles

Contenance du réservoir

Le design

Pin positif ajustable

Points Négatifs

Des résistances en simple Mesh pas vraiment au top

Diamètre plutôt imposant